arack

arak [ arak ] n. m. VAR. arac, arack
arach v. 1520; de l'ar. araq (at-tamr) « vin (de palme) », littéralt « sueur (de palmier) »; par ext. « spiritueux d'orig. végétale »
Spiritueux obtenu à partir du riz fermenté ou du jus de canne à sucre.

arak ou arac ou arack nom masculin (arabearaq, liqueur de palmier) Nom de diverses eaux-de-vie en usage dans les pays musulmans. ● arak ou arac ou arack (difficultés) nom masculin (arabearaq, liqueur de palmier)arakOrthographe S'écrit le plus souvent avec un k.

arack, arac ou arak
n. m. Eau-de-vie dont la composition diffère selon les régions (à base de mélasse de canne dans les îles de l'océan Indien et en Inde, de riz fermenté et saccharifié en Asie du S.-E., de raisin pressé et distillé, aromatisé d'anis au Proche-Orient, spécial. au Liban). Syn. (oc. Indien) rhum.

⇒ARACK, subst. masc.
Liqueur spiritueuse obtenue par la distillation de diverses substances fermentées, à base de riz et d'écorce de palmier en Inde, de canne à sucre, d'orge, de jus de noix de coco ou de cannamèle en Asie, en Afrique; p. ext. liqueur obtenue par distillation du vesou fermenté aux Antilles :
1. ... il fit un signe à sa femme, qui apporta sur la natte deux tasses de coco, et une grande calebasse pleine de punch, qu'elle avait préparé, pendant le souper, avec de l'eau, de l'arack, du jus de citron et du jus de canne de sucre.
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, La Chaumière indienne, 1791, p. 98.
2. J'ignore si ce brave Malais professe la religion mahométane, mais ce que je puis assurer c'est qu'il but une demi-bouteille de vin et un quart de litre d'arack sans paraître en être incommodé le moins du monde.
DUMONT D'URVILLE, Voyage au Pôle Sud, t. 6, 1844, p. 55.
PRONONC. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. 2. Forme graph. — Ac. 1932 écrit arack. ROB. admet parallèlement : ,,arack (ou arac, arak ou encore rack)``. Lar. encyclop. emploie comme vedette les mêmes var. que ROB. et ajoute : ,,on écrit aussi, suivant les pays, araka, araki, arach, ariki, arki, araz, et par abrév., rack`` (pour cette rem., cf. également Lar. 19e et Nouv. Lar. ill.). QUILLET 1965 emploie comme vedette : ,,arack, arrack ou rack``. Lar. Lang. fr. mentionne les formes arack, arak, arac; rack et raki sont présentées comme formes abrégées. 3. Hist. — Arack ou rack ds Ac. 1835 et 1878. Arac, arack ou arak ds BESCH. 1845, Lar. 19e (pour la rem. de ce dict., cf. supra) et GUÉRIN 1892 (qui signale ,,par corruption rack``). LITTRÉ et DG enregistrent uniquement la vedette arack, mais font remarquer que ,,l'on dit souvent rack``.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1525 « liqueur alcoolique, tirée du riz » (A. FABRE, Le Voyage et navigation faict par les Espaignolz és Isles de Mollucques ... de Antoine Pigaphetta ... translaté de l'italien en françoys ds ARV., p. 55 : Le vin de rifz [aux Philippines] est cler comme eaue, mais si fort que plusieurs deux en furent enyurez et se nomme arach); 1601 (LODEWIJCKSZ [hollandais] Second Livre. Journal ou comptoir, ibid., p. 56 : Le 26. avons eu portion d'eaue ascav. par jour 6. muyettes avec 3. muyettes d'Arac, et n'estions point au dehors des Islettes de Iava); 2. 1670 « liqueur alcoolique à base de canne à sucre (de sucre) » (F. BERNIER, Histoire de la derniere Revolution des Etats du Grand Mogol., Paris, 1670, II, 48 ds Z. rom. Philol., t. 85, p. 124 : ils [les Éthiopiens] envoyés comme ambassadeurs au Grand Mogol gardoient leur Arac ou eau de vie de sucre noir dont ils estoient tres-frians); 3. 1752 (Trév. : Arak. Espéce d'eau de vie que font les Tartares Tungutes, sujets du grand Duc de Moscovie. Cette eau de vie se fait avec du lait de cavalle que l'on laisse aigrir, et qu'ensuite on distille à deux ou trois reprises entre deux pots de terre bien bouchés, d'où la liqueur sort par un petit tuyau de bois).
Empr. à l'ar. arak « sueur, effluve, lait » d'où arak at tamar « sueur de palmier », c.-à-d. « vin de palme des dattiers », d'où spiritueux faits avec du riz fermenté, du sucre, etc... [la date 1519 donnée par BL.-W. pour l'ouvrage de Pigafetta est contestée par ARV., p. 55, le récit n'ayant pu être trad. en fr. qu'après le retour de l'auteur en sept. 1522; la date de 1525 est proposée avec réserves]. Le port. attesté sous la forme arragua dep. 1514 (ds DALG. t. 1, p. 49) ne semble avoir connu la forme araque que récemment (1871 ds MACH.) et ne peut donc avoir servi d'intermédiaire à l'empr.; ARV., p. 56, voit dans 3 un mot différent.
STAT. — Fréq. abs. littér. :4.
BBG. — Ac. Gastr. 1962. — ARV. 1963, pp. 55-56. — ARVEILLER (R.). Add. au FEW XIX/1 (abar — qubba). Z. rom. Philol. 1969, t. 85, n° 1/2, pp. 123-126. — BOUILLET 1859. — CHESN. 1857. — Comm. t. 1 1837. — DUVAL 1959. — LAMMENS 1890, p. 196. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MONT. 1967. — Mots rares 1965.

arack [aʀak] n. m.
ÉTYM. 1520, arach; de l'arabe araq, araca « liqueur de palmier ».
tableau Mots français d'origine arabe.
Liqueur alcoolique tirée du riz fermenté ou du jus de canne à sucre. Var. graphique : arac, arak; on trouve aussi (vx) araki [aʀaki] et rack [ʀak].
1 Te peindre en ton divan et tenant ton chibouk,
Parmi tes tapis turcs, près du profil de bouc
De ton esclave aux yeux voluptueux, et qui,
Chargé de t'acheter le musc et le santal,
Met sur un meuble bas ta carafe en cristal
Où se trouble le flot brumeux de l'araki.
Germain Nouveau, Sonnets du Liban, « Kathoum », Pl., p. 546.
2 Les esclaves de l'Île de France révoltés vont donner l'assaut aux troupes royales, lorsque les planteurs font rouler vers eux, du haut de la rue, des tonneaux d'arak, et tout finit en kermesse et en massacre.
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 177.
3 Je te brûlerai douce
de piment et d'arack
puis vêtirai nos faces de
masques de danse.
Édouard Maunick, Ensoleillé vif.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • arack — arack …   Dictionnaire des rimes

  • Arack — Arack, 1) in OIndien jeder, in Europa, wo er seit 1522 bekannt ist, der ostindische, aus Reis u. Zucker destillirte, mit Kokussaft versetzte Branntwein. Nur der Batavia A. enthält keinen Kokussaft. Der beste, jedoch nicht der stärkste, kommt von… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Arack — Arack, S. Arrack …   Grammatisch-kritisches Wörterbuch der Hochdeutschen Mundart

  • arack — ARACK. s. m. Liqueur spiritueuse qu on fait aux Indes, et qu on tire du riz fermenté, etc. C est la même liqueur qu on appelle Tafia en Amérique …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • arack — arack(e obs. variant of arrack …   Useful english dictionary

  • ARACK — ou RACK. s. m. Liqueur spiritueuse qu on fait aux Indes, et qu on tire du riz fermenté.  Il se dit aussi d Une liqueur qu on tire du sucre dans les Indes orientales, et qu on appelle Tafia en Amérique …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ARACK — n. m. Liqueur spiritueuse qu’on tire du riz fermenté et qu’on appelle aussi RACK. Il se dit encore d’une Liqueur qu’on tire de la canne à sucre et qu’on appelle aussi TAFIA …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • arack — (a rak ; l on dit souvent rak) s. m. Liqueur alcoolique tirée, par la distillation, du riz fermenté. On la fait aussi avec du sucre et du jus de noix de coco qui fermentent ensemble, souvent aussi avec le jus qui exsude d incisions pratiquées au… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • arack — ar·rack || ærÉ™k n. alcoholic drink made with fermented sap of toddy palms or from fermented molasses …   English contemporary dictionary

  • Parrino-Arack — Parrino Arack, Sorte Arack, s.d. 1) …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.